Les moteurs électriques constituent l’épine dorsale de nombreuses opérations de fabrication et de transformation dans le monde entier. Maintenir ces moteurs en bon état et les faire fonctionner efficacement devrait être la priorité numéro un de toute entreprise.

Les moteurs triphasés utilisent trois courants électriques pour alimenter les composants électriques internes, tels que le stator, le rotor, les enroulements et le câblage. Lorsqu’un moteur a un problème de fonctionnement, les composants doivent être analysés pour déterminer l’emplacement exact du problème à résoudre.

Comprendre les bases du fonctionnement des moteurs triphasés

Au cœur d’un moteur triphasé se trouve l’interaction complexe entre les composants du stator et du rotor.

Le stator, composé de trois enroulements, crée un champ magnétique rotatif lorsqu’il est alimenté par un courant alternatif triphasé. Ce champ tournant induit un courant dans le rotor, qui génère à son tour son propre champ magnétique. L’interaction entre ces champs magnétiques produit le couple qui entraîne la rotation du moteur.

La vitesse d’un moteur triphasé est déterminée par la fréquence de la tension d’alimentation et le nombre de pôles dans la conception du moteur. En ajustant la fréquence, les opérateurs peuvent contrôler précisément la vitesse du moteur, ce qui permet un contrôle précis des processus industriels.

Les moteurs triphasés offrent plusieurs avantages par rapport à leurs homologues monophasés, notamment un meilleur rendement, un couple de démarrage plus élevé et une distribution de puissance plus équilibrée. Ces caractéristiques en font le choix privilégié pour une vaste gamme d’applications industrielles, depuis les pompes et les compresseurs jusqu’aux bandes transporteuses et aux grues.

Etapes de recherche des défauts des moteurs triphasés

Diagnostiquer et résoudre les problèmes des moteurs triphasés peut être une tâche complexe, mais avec les bons outils et les bonnes techniques, vous pouvez identifier et traiter efficacement les causes profondes des défauts courants qui conduisent à la défaillance du moteur.

Examen visuel

Tout d’abord, nous examinons soigneusement l’état physique du moteur, de ses connexions et de l’environnement, ce qui nous permet souvent de découvrir des problèmes évidents qui peuvent contribuer au problème.

Analyse des composants électriques internes

Si le moteur et son câblage ne présentent pas de dommages ou de problèmes évidents, l’étape suivante consiste à utiliser un équipement d’essai spécialisé pour mesurer des paramètres tels que la résistance du bobinage, la résistance de l’isolation et la consommation de courant. Ces mesures fourniront des informations précieuses sur l’état de santé interne du moteur et nous aideront à localiser les éventuels défauts électriques.

Analyse mécanique

Enfin, la troisième phase de notre processus de recherche de défauts comprend des essais dynamiques, au cours desquels les performances du moteur sont observées sous charge. En surveillant la vitesse du moteur, les vibrations et d’autres paramètres opérationnels, nous pouvons identifier tout problème mécanique susceptible d’affecter son efficacité et sa fiabilité.

Outils et technologies d’analyse des moteurs électriques

Lorsqu’il s’agit d’entretenir et de dépanner des moteurs triphasés, il est essentiel de disposer des bons outils et des bonnes connaissances.

Multimètres

L’un des instruments les plus couramment utilisés pour diagnostiquer les moteurs est le multimètre.

Les multimètres vous permettent de mesurer des paramètres électriques cruciaux tels que la tension, le courant et la résistance dans les enroulements du moteur.

Cependant, les mesures de ces paramètres passent souvent à côté de défauts qui peuvent être détectés avec d’autres instruments qui mesurent l’impédance, l’inductance, l’angle de phase et la fréquence du courant.

Meghommeters

Le mégohmmètre est un autre outil couramment utilisé dans l’analyse des moteurs.

Un mégohmmètre est un appareil de mesure électrique qui mesure des valeurs de résistance très élevées en envoyant un signal de haute tension dans l’objet testé.

Les mégohmmètres constituent un moyen rapide et facile de déterminer l’état de l’isolation des fils, des générateurs et des enroulements de moteurs.

Cependant, le test d’isolation au mégohmmètre ne détecte que les défauts à la terre. Étant donné que seule une partie des défaillances des enroulements électriques des moteurs commence par des défauts de mise à la terre, de nombreuses défaillances de moteurs ne seront pas détectées par cette seule méthode.

Test de surtension

Un test de surtension soumet le système à des pointes de tension supérieures à la tension d’entrée nominale afin de déterminer les faiblesses de l’isolation.

Les tests de surtension doivent être évités pour l’analyse des moteurs car ils peuvent être destructeurs pour les enroulements internes.

Analyse des circuits de moteur (MCA™)

L’analyse des circuits du moteur (MCA™ ) est une méthode d’essai non destructive, hors tension, qui permet d’évaluer l’état de santé d’un moteur.

Lancé depuis le centre de contrôle du moteur (MCC) ou directement sur le moteur lui-même, ce processus évalue toute la partie électrique du système du moteur, y compris les connexions et les câbles entre le point de test et le moteur.

[wptb id="12115" not found ]

Analyse de la signature électrique (ASE)

L’analyse de la signature électrique (ASE), qui englobe à la fois l’analyse de la signature de la tension du moteur (ASVM) et l’analyse de la signature du courant du moteur (ASCM), est une méthode d’essai sous tension dans laquelle les formes d’onde de la tension et du courant sont saisies pendant que le système du moteur fonctionne.

Les essais sous tension fournissent des informations précieuses pour les moteurs à induction et à courant continu, les générateurs, les moteurs à rotor bobiné, les moteurs synchrones, les moteurs de machines-outils et bien d’autres encore.

Maintenance préventive pour éviter les défaillances des moteurs triphasés

Une maintenance préventive adéquate est essentielle pour éviter les pannes coûteuses des moteurs triphasés. En adoptant une approche proactive, vous pouvez prolonger la durée de vie de vos moteurs et minimiser les temps d’arrêt imprévus.

Surveillance des conditions

Les inspections régulières constituent l’une des étapes clés de la maintenance préventive. Surveillez attentivement vos moteurs triphasés pour détecter les signes d’usure, tels que les problèmes de roulements, la dégradation de l’isolation et les déséquilibres.

Il convient de procéder à des évaluations régulières des machines tournantes à l’aide d’une analyse des circuits du moteur afin de surveiller les conditions au fil du temps. Il est impératif pour la production d’une entreprise de trouver et de résoudre les défauts à un stade précoce, avant que le moteur ne tombe en panne.

Environnement

Il est tout aussi important de maintenir des conditions de fonctionnement optimales. Assurez-vous que vos moteurs ne sont pas surchargés, qu’ils sont correctement ventilés et qu’ils fonctionnent à la bonne tension et à la bonne fréquence. Négliger ces facteurs peut contribuer de manière significative à des pannes de moteur prématurées.

Maintenance prédictive

En outre, la mise en œuvre d’un programme complet de maintenance prédictive, comprenant l’analyse de la signature électrique, l’analyse des vibrations et la thermographie, fournit des données précieuses permettant d’identifier les problèmes potentiels avant qu’ils ne surviennent. Cette approche fondée sur les données permet aux entreprises de prendre des décisions éclairées et de programmer la maintenance de manière proactive.

Conclusion

Les composants complexes d’un moteur étant protégés à l’intérieur, la recherche de défauts triphasés est une tâche délicate mais possible avec la bonne approche et les bons outils.

Ne laissez pas les problèmes de moteurs triphasés vous prendre au dépourvu. Investissez dans les bons outils et les bonnes techniques, et vous serez en mesure d’assurer le bon fonctionnement de votre équipement critique pendant de nombreuses années.

admin

This is a paragraph.It is justify aligned. It gets really mad when people associate it with Justin Timberlake. Typically, justified is pretty straight laced. It likes everything to be in its place and not all cattywampus like the rest of the aligns. I am not saying that makes it better than the rest of the aligns, but it does tend to put off more of an elitist attitude.